Communiqué de presse: Antoine Herth demande au gouvernement de clarifier sa stratégie de réduction des pesticides - 4 avril 2018

Le député du Bas-Rhin Antoine Herth (AGIR) demande au gouvernement de clarifier sa stratégie vis-à-vis des pesticides.

Membre de la mission d'information commune sur les produits phytopharmaceutiques (MIPP) qui a rendu ses conclusions devant les commissions permanentes de l'Assemblée nationale, Antoine Herth souligne que « La MIPP s'est plus spécialement préoccupée de la dimension Santé publique des pesticides apportant un éclairage nouveau sur un sujet dont la composante « Environnement » était jusqu'ici privilégiée. »

A la suite des polémiques sur le glyphosate et de l'affaire des « Monsanto papers », Antoine Herth invite l'exécutif à soutenir « une révision des protocoles d'évaluation des agences européennes afin d'en renforcer la robustesse et la transparence. »

Antoine Herth ajoute : «il est de notre devoir d'alerter les acteurs de la chaine alimentaire sur la montée en puissance de la préoccupation « Santé » chez les consommateurs, se traduisant par une attente de transparence sur les méthodes de production et par l'absence de résidus chimiques dans les aliments. »

Alors que le Chef de l'Etat et le gouvernement se sont engagés sur « une sortie des pesticides », la portée opérationnelle de ce choix politique reste flou.

Cette attitude va-t-elle concerner l'ensemble des phytosanitaires ou sera-t-elle ciblée ? Quel est le calendrier ? Est-il conditionné à l'existence d'alternatives ? La France va-t-elle avancer seule ou dans le cadre européen ? 

Antoine Herth attend des réponses : « Pour éviter une démotivation des parties prenantes, c'est-à-dire un sentiment d'abandon des agriculteurs confrontés à une exigence sociétale face à laquelle ils sont démunis, il est indispensable que le gouvernement clarifie rapidement ses intentions. »

L'intégralité du texte de la contribution est disponible ici.