Facebook
Twitter
Instagram
Email
Infos & Débats n°58 | 30 octobre 2020
Sommaire
Covid-19: saison deux
Attaques au couteau
Actualités parlementaires
Transfrontalier

Covid-19 : saison deux

Avec la prise de parole du Président de la République le 28 octobre et ensuite la déclaration du Premier ministre devant l’Assemblée nationale le lendemain annonçant le retour des restrictions au quotidien, chacun a compris que l’heure est grave. En effet, le virus circule. Non : il court.
 

Des chiffres inquiétants A l’échelle du Bas-Rhin, nous sommes passés d’une dizaine de cas nouveaux début octobre à près de 2.000 en ce moment. L’ensemble de la région Grand Est, qui semblait un peu préservée par la seconde vague, est à présent touchée à son tour : 20.000 nouveaux cas ont été identifiés lors de la semaine écoulée dont 85% chez les moins de 65 ans. Oui, les seniors ne sont plus les seuls concernés par la pandémie. Ce n’est pas de gaité de cœur, mais il est devenu indispensable de remettre en place des mesures fortes de confinement pour endiguer cette maladie. Cette situation n’est pas spécifique à la France. L’ensemble de nos voisins européens ont pris des mesures similaires. Il en va ainsi de l’Allemagne où la chancelière a déclaré « l’ordre du jour est le suivant : réduire les contacts, rencontrer le moins de monde possible ». Il nous faudra cependant rester en alerte pour éviter les errements du printemps dernier où des initiatives mal coordonnées entre Paris et Berlin ont amené une belle pagaille sur les passages aux frontières. Il faut absolument que les travailleurs frontaliers puissent continuer à circuler.
 

A l’écoute de vos difficultés au quotidien Les mesures annoncées par Jean Castex diffèrent sensiblement des restrictions en vigueur au printemps. En effet, le but du gouvernement est d’assurer au maximum la continuité de l’activité économique ainsi que la scolarisation des enfants. Cependant le télétravail doit être privilégié autant que possible. De même, le port du masque est élargi aux enfants à partir de 6 ans. La situation des commerces jugés non essentiels, et donc fermés, soulève beaucoup d’inquiétude quant à leur capacité à survivre à ce deuxième choc. Il y aura certes des aides mais une fois de plus la grande distribution va bénéficier d’un avantage face aux commerces de proximité. Avec mes collègues du groupe Agir Ensemble, nous sommes mobilisés pour que le maximum de commerces puissent continuer leur activité sachant qu’ils ont pris les mesures sanitaires adaptées depuis le printemps. Se pose une nouvelle fois la question du développement d’une offre en ligne pour les commerces de centre-ville. Je regrette que trop peu d’enseignements aient été tirés depuis avril dernier. Il faut occuper le terrain si on veut éviter l’hégémonie d’Amazon…
 

Hôpitaux sous tension Avec la remontée des cas de contamination, les cas d’hospitalisation sont également à la hausse. Je suis en contact régulier avec la direction du Groupement hospitalier Sélestat-Obernai et l’heure y est à nouveau à la mobilisation. Mais malgré le retour d’expérience de la première vague et les efforts d’équipement qui ont été réalisés, il faut rester conscient que seul des mesures sanitaires respectées strictement permettront de limiter la pandémie. La solution est dans le préventif et non dans le curatif. Pour ce faire, je ne peux que vous encourager à télécharger la nouvelle application « TousAntiCovid ». Non seulement elle permettra un meilleur traçage des cas de contact mais elle apporte aussi une foule d’informations sur la situation sanitaire ainsi que sur les laboratoires les plus proches pour se faire tester. Enfin côté pratique, elle comporte un onglet pour remplir directement son attestation de déplacement en ligne.

Alors soyons tous responsables et solidaires.

Attaques au couteau
Un hommage a été rendu sur les marches du palais Bourbon à la mémoire de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie lâchement assassiné par un terroriste islamiste le 16 octobre dernier.
Jeudi 29 octobre, le terrorisme frappe à nouveau la France. Trois personnes, dont un sacristain, sont tués aux abords de la basilique Notre-Dame de l’Assomption à Nice. L’horreur semble sans limites.
4000: c’est le nombre de soldats supplémentaires que le gouvernement annonce mobiliser pour renforcer l’opération « Sentinelle » afin de faire face à la multiplication des attaques terroristes ciblant la France. 
Lise Magnier défend la position du groupe AE en faveur d’une dérogation sur certains phytosanitaires afin de protéger les betteraves sucrières contre la jaunisse.
Examen des crédits du ministère de l’agriculture et de l’alimentation en commission des Affaires Economiques.
 

Cliquez sur l'image pour retrouver l'ensemble de mes travaux à l'Assemblée nationale: interventions en séance et
en commission, rapports, questions écrites, propositions de loi.
Transfrontalier: des nouvelles règles sanitaires entrent en application en Allemagne à compter du lundi 2 novembre : les bars et restaurants ainsi que les lieux culturels seront fermés au public, et les contacts sociaux limités à deux autres ménages. L'intégralité des points frontière restent ouverts et les travailleurs frontaliers sont autorisés à se rendre sur leur lieu de travail en Allemagne sans présenter de test PCR (si la durée du séjour en Allemagne est inférieur à 24h): il est cependant prudent de disposer d'une attestation employeur à présenter aux autorités françaises pour le parcours domicile - point frontière. 
Antoine Herth | Député du Bas-Rhin
5 rue Roswag 67600 Sélestat


www.antoine-herth.fr

Conformément au RGDP, vous disposez d'un droit de consultation et de rectification des données vous concernant. Votre adresse mail ne sera pas utilisée à des fins commerciales ni cédée à des tiers.
Si vous souhaitez vous désabonner de cette publication, cliquez ici.

Pour suivre l'actualité d'Agir, la Droite Constructive ou adhérer en ligne, rendez-vous sur le site d'Agir.